HISTOIRE DU MAROC...

Le Thé à la Menthe fraîche

Depuis le 17ème siècle, le thé à la menthe fraîche est devenu LE symbole d'hospitalité au Maroc. Il est servi bien sucré pour accueillir des hôtes, après et même avant un repas. Obtenu grâce à l'infusion de feuilles de thé vert et de menthe verte, accompagnée de beaucoup de sucre, ce thé est une spécialité traditionnelle de la cuisine des pays du Maghreb.

Et d’où vient-il ?

Elément central de la vie sociale au Maghreb, le thé à la menthe est introduit au Maroc sous le règne du sultan Moulay Ismail (1672-1727). La fermeture des marchés slaves après la guerre de Crimée avait entraîné une grave crise des débouchés et les Britanniques qui avaient la volonté de trouver de nouveaux marchés pour le thé, dont ils avaient développé la culture dans leur empire des Indes, se sont tournés vers les ports d'Essaouira et de Tanger. La culture du thé à la menthe s'est ensuite propagée dans tout le Maroc, puis dans le Maghreb. Comme une boisson importée, sa consommation était limitée à une petite élite citadine.

Aujourd’hui, chaque ménage, dispose des ustensiles nécessaires pour célébrer une vraie cérémonie de thé. Servi tout au long de la journée, préparé en général assez sucré avec de la menthe ou d'autres plantes aromatiques, il est proposé aux invités dès l'arrivée, après et même avant un repas.

Mots-clés :

Articles récents
    Nous suivre
    Recherche par mots-clés
    • Facebook Metallic

    CONTACT

    Lausanne | alhambra@alhambra-traiteur.ch | +41 79 888 55 14

    © Alhambra. Tous droits réservés.